Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sport

  • Ca court à quel vitesse un journaliste sportif ?

    Je ne supporte pas les commentateurs sportifs qui se permettent de juger des athlètes de haut niveau.

    Ces derniers jours ont lieu les championnats du monde d'athlétisme . Plusieurs Français sont attendus au tournant comme Mehdi Baala, Eunice Barber ou Christine Arron (ah non pas Arron parce qu'au 100 metres, y a pas de tournant).

    Ces athlètes sont clairement de grands sportifs qui bossent dur toute l'année pour devenir toujours meilleurs... pour que les spectateurs en ait pour leur Pognon ( pardon Ronald, c'est nul mais c'était plus fort que moi).

    Au final, Mehdi est éliminé en demi-finale, encore une fois surement parce que la pression médiatique était trop forte et que ce pauvre jeune homme ( je le sais pour l'avoir croisé à Strasbourg... ouais on est de la même ville et je me la pète pas du tout) est plutôt du genre réservé. Alors, fatigue ou peur de décevoir mais bon voilà il était pas là, Bala.

    Mais les filles ... Christine Arron ( dont le sourire est un soleil et la voix, une plage antillaise) décroche une troisième place mondiale et Eunice Barber finit deuxième de l'heptathlon (fastoche comme discipline) derrière cette superbe Suedoise si sympathique. Et là j'entends un journaliste qui en parlant de Eunice parle d'échec... D'échec !!!

    Alors bien sûr on aurait aimé,POUR EUX , qu'ils soient premiers, mais qui es-tu petit scribouillard audiovisuel pour parler d'échec... vas plutôt sauter 1m 10 sans te gauffrer lamentablement la gueule et vas lancer ton stilo pourri à 75 m et puis tu reviendras faire des commentaires aux gens qui se donnent à fond pendant que tu écumes les bars d'Helsinki... Et puis qu'on arrête de croire que les athlètes courrent pour nous... on est pas à Rome et les jeux du cirque c'est fini ( à moins que la télé réalité... )